Categories
Audio&Games

Etat des lieux

Le jeu vidéo bouge plus que jamais. Nintendo a dégainé son contrôleur comme vous avez pu le lire partout, mais ce n’est pas fini. On a pas encore les specs de la machine et selon les dernières rumeurs, elle semblerait très bien foutue, ce qui n’est pas étonnant, Nintendo soigne ses machines. Sauf la GBA, bande de…
 
Ce qui m’étonne en revanche, c’est la faculté de séduction de ces nouveaux contrôleurs, à commençer par la DS. Je l’emmène partout avec moi et je fais des tests avec des absolutely non gamers, particulièrement des femmes. Les réactions sont stupéfiantes, le tactile ça plait à mort. J’ai l’impression que les gens se disent "on peut jouer à des jeux sans avoir à se taper ces foutues manettes/boutons ??" et ça leur fait trop plaisir. Parce qu’on est habitué nous, mais c’est vrai que les manettes c’est pas du tout instinctif. Et je parle pas des gauchers. Le gameplay est assimilé dans la foulée et le stylet magique s’agite ponctué de "trop bien", "ah c’est sensible quand même" et de rires… Moi même je rejoue pas mal ces derniers temps et vraiment j’adore cette machine. C’est la première fois qu’une console me plait à ce point.
Les capacités online en embuscade sont prêtes à faire craquer tout ces gens… Si les jeux suivent.
 
Le gros problème c’est que les mini jeux Mario sont fendards mais il ya toujours cette image qui colle à Nintendo et le plombier, moi le premier j’aimerais bien qu’il prenne sa retraite. Depuis Mario64, hors MarioKart. Sauf qu’évidemment c’est plus compliqué que ça… Enfin je préfère un plombier qui smurfe qu’un hérisson avec des flingues (ce sacrilège putain)… Les nouvelles franchises -des third parties- n’ont jamais trouvé un charisme, une sympathie équivalente quoique je suis étonné du pouvoir de captation de Feel the Magic…
 
Quelquepart, je pense que ce sera la dernière console de jeu portable que j’achèterais. La suivante sera un Smartphone évolué, avec l’écran tactile qui va bien. Miyamoto San n’y croit pas, pensant aux problèmes de batterie (le jeu, ça pompe énormément d’énergie) ce qui se tient c’est vrai, mais d’un autre côté en zone urbaine, on a toujours un moment pour recharger son portable (chargeur à la maison, au taf, dans la rue au Japon) so… On verra bien.
 
Pendant ce temps… Sony a l’avantage d’être largement leader aujourd’hui, mais l’investissement Microsoftien est ahurissant. TOUT absolument TOUT est fait pour convaincre les acheteurs Japonais, le dernier bastion. Ils ont signés des deals avec un max de studios de créa du Japon des plus petits aux plus prestigieux, ils ont rendus leur console compatible avec les tailles d’appartement, ils ont ouvert des boutiques, créé du buzz, donné des conférences en université et vont vendre le pack++ (DD, headset, manettes sans fils) au prix du pack de merde chez nous. J’ai du mal à y croire et je dois pas être le seul mais bon… Si ça marche pas je crains qu’ils ne s’achètent un bombardier chez MS et balance des trucs qui font des champignons géants. Sur toute l’Asie.
 
Mais le plus intéressant est ce qu’il se passe derrière tout ça. Il semblerait que le XNA, l’outil de développement de MS soit une véritable réussite, après monsieur Doom, c’est monsieur Ninja Gaiden qui le dit. MS panique face au public mais derrière, leur savoir faire en terme de soft semble tellement efficace -je suppose hein, mais j’ai pas réussi à trouver un seul retour négatif du XNA- que les développeurs/éditeurs risquent de mettre le paquet sur les versions X360 plutôt que sur les hypothétiques versions PS3. Regardez ce qu’il se passe actuellement, quasiment aucun titre Next Gen n’est annonçé exclusivement sur PS3. Les Resident Evil et Ridge Racer sortiront d’abord sur X360 qui l’aurait imaginé il ya de cela seulement deux ans ?..
La question d’Itakagi dans l’interview de 1Up résume bien la situation des développeurs: "Ne pensez-vous pas qu’il serait alors injustifié de travailler sur un hardware spécifique quand vous ne connaissez même pas sa date de sortie ?" Et je rajouterais quand le coût de dev est multiplié entre cinq et dix, que les kits de devs beta arrivent en décembre et que la production des pross n’a pas encore démarrée ?.. A part 2 majorsstudios dans le monde, personne ne pourra faire de jeux sur les DEUX mastodontes. C’est désormais quasi certain.
Comme la X360 sort en premier… La PSP va peut-être jouer le rôle de tampon avant la sortie de la PS3 mais les vidéos de PGR 3 et autres grosses tueries graphiques risquent de rendre impatient un paquet de monde, GTA portable ne suffira pas, surtout en fin d’année au chaud dans le salon… Et paraît-il que le pad X360 est une totale réussite.
 
Cette fin d’année sera très intéressante…
Categories
Me Myself&I

In chain in the main pain

On m’a obligé. C’est monsieurLâm qui m’a frotté très vite les parties génitales avec une râpe à fromage N°7 pour que je fasse ce qui suit:
 
1- Faites un tour dans vos archives de blog vous taper la honte en lisant vos posts.
 
2- Prenez le 23ème message, voir le 22ème et demi ou le 21ème trois quart c’est vous qui voyez.
 
3- Retrouvez la 5ème phrase et uniquement celle çi. Si.
 
4- Affichez la phrase et les instructions (ça, c’est fait…)
 
Et la phrase vainqueuse est: Superbe, pas du grand art mais du très bon court métrage. Et un post de déprimai, un.
Oups il reste un truc à faire.
 
5- Demandez à 5 personnes que vous aimez lire d’en faire autant.
*tousse* Euuuuh comme en fait Lâm m’a grillé Keffer et l’ami Waro, que j’ai des potes à qui je le ferait bien mais qui n’ont que des blogs morts, le reste étant vraiment trop sérieux comme lectures, il me reste donc, cachée dans mon onglet People la team Soolbox !! Ils sont 5 justement _o/
 
Les gars, je compte sur vous…huhu.
 
Donc je disais que la teneur en anxiété de ce 23(oh Djoordaaan !!)ème post atteignait un joli score. La crampe (non pas du type de celles qui sortent des coffres) n’est pas réputée pour rendre heureux, notez. J’ai revu ya trois jours la Jane en question elle va bien, toujours aussi charmante. Elle s’est depuis entichée d’un Tauren Shaman ou Troll Priest… Bref je sais plus, un anglais bien sympa en tout cas. Physiquement entre les deux sus-cités. JE DECONNE.
Un an plus tard je trouve qu’on se voit toujours pas assez, elle est passé une fois ou deux depuis. On doit faire du son ensemble mais c’est un peu une feignasse. J’ai dit "un peu", ça va… Voui, elle est susceptible. (le premier qui dit "comme toutes les.." aura un bourre pif)
 
Sinon le titre bizarre -non pas mon jeu de mot de bouse- c’est un morceau de Meshell tiré de son album vertigineux, "Cookie, The Anthropological MixTape", en live trouvé sur Soulseek. La néo soooul la plus authentique qui soit. A posséder.
 
 
Do you believe in everything that you hear, in everything that you see ?..
Categories
Me Myself&I

Sweet Thing

Inspire, respire… Inspire, respire… J’ai vu Jeudi soir le prototype d’un jeu très prometteur sur DS pour lequel je suis convié à élaborer la partie sonore. Même que ce blog à jouer un rôle dans l’histoire. Siiiiiiiii. Pffiu ça fuse dans ma tête, je veux me mettre immédiatement au boulot, tester les limites hardwares, tripoter les synthés internes, écouter tout les sons de toute sorte à travers la machine de Nintendo. Tester, tester, tester. Je veux me mettre à la créa, les ambiances se créent dans ma tête, j’analyse et tente d’isoler les sentiments qui doivent être présent dans ce jeu…  Envie d’expérimenter des trucs avec le gameplay/level design.
J’ai dû dormir 4 heures le soir de l’entrevue. Et il m’a fallu l’addition d’un repas indien hier soir suivi d’une nuit blanche bien arrosée chez une copine à discuter puis une matinée à baiser et deux heures et demi de vélo cet aprem pour me calmer l’esprit. Là, je suis ‘achement plus détendu et la nuit blanche se fera s’est faite sans moi…:)
 
C’est pas encore fait, rangez le champ’ c’est pas encore l’heure. C’est le petit hic mais bordel c’est ce poste -être au milieu d’une équipe de dev- dont je rêvais il ya un an qu’on me propose aujourd’hui.Et ce, dans les meilleures conditions qui soient: je subodore une excellente entente au sein de la Core Team, que je connais déjà partiellement. *F.R.E.A.K* . Comme dit Prince, "Let’s Work !
 
[zZZz, fast forward dimanche soir]
 
Dimanche Desperate Housewife, comme depuis le début de la série sur Canal. Je le mate chez une copine qui possède un flipper. Et donc ya parties après la série. Depuis le début j’ai du mal et la semaine dernière je me suis dit: "si tu le claques, c’est bon signe". Je l’ai claqué et la semaine a été bonne en nouvelles.
 
Aujourd’hui je l’ai claqué deux fois et j’ai passé les 100 millions… Mais j’ai pas fait de pari idiot, so…:)
 
Categories
Audio&Games

Moteur, *clap*

Peter Molyneux…Zi game designer of the monde du PC, since oulà, des masses de temps. Je commençais à m’intéresser beaucoup aux jeux vidéo quand Bullfrog Productions et son Populous venait de martyriser le monde de la micro. Mais pour moi la claque monumentale anglaise, ce fut Magic Carpet. Pendant que mes idiots de potes se fritaient sur SFII, moi je bavais et je faisais couiner mon 486 en affichant -en 1994- un jeu dans lequel le paysage était full 3D avec éclairage temps réel, réflexion dans l’eau, gouraud shading et terramorphing. Comme ça, hop. Le jeu gérait les casques de réalité virtuelle et était Ready pour le multi. Du jamais vu et perso du jamais imaginé. J’avais pas pensé où plutôt j’avais oublié qu’on pouvait "tout" faire en créant un jeu vidéo, bloqué que j’étais sur les graphisme du stage de Guile et les bruitages de baffes de Honda. J’avais oublié qu’on pouvait tout à fait faire un simulateur de tapi volant/shoot’em up/rpg à 8 joueurs via modem (la conception de jouer à distance n’existait même pas pour moi). Total Respect, t’as vu.
 
Donc aujourd’hui j’étais à la conférence de presse pour la présentation de son dernier jeu, "The Movies", un Theme Park amélioré avec pour sujet la production de films pour faire court. Plus romançé, il faut écouter la voix douce de Peter…"un jour je me suis réveillé dans la nuit en me disant: et si je faisais un jeu sur le cinéma ?.. j’en ai parlé à ma femme qui m’a dit de me rendormir plutôt…" Tout la présentation comme ça, décontracté mais sans perte de précision. Hyper charmeur.
 
L’attrait principal de The Movies est qu’on fait réellement des films. Enfin on produit des mpeg oui bon, c’est pareil. Une fois qu’on s’est occupé de toute la face cachée au public qu’est la production de film -et Lionhead a tenté de faire exhaustif, tout y est: casting, script, costumes, décors, gestion des réas, stars, etc…-  on crée son film. On peut importer tout ce qu’on veut en terme d’image/son. Un site permettra de partager ses créations. Sympa non ? Il est juste dommage qu’on ne puisse pas -comme le faisait très justement remarquer Lâm- avoir un mode coopératif, dans lequel chacun pourrait avançer indépendamment des autres une partie de la production du film. Ca relançerait  certainement l’intérêt mais faire un jeu c’est comme un devoir sur table, il ya un moment où il faut s’arrêter. Et c’est toujours trop tôt ;)
 
(edit: han les fautes)
 
Categories
Me Myself&I

Boozer

Tout s’enchaine à une vitesse folle depuis un peu moins d’une semaine. J’ai des anges gardiennes qui veillent au grain \o/ Et là ça se précise d’içi quelques jours je serais fixé, tout est aligné c’est un truc de folaille, faut que ça passe bordel !!
 
[ce message incompréhensible vous est offert par la brigade speed&stress]
Categories
Audio&Games

Ôji étais, absolument !

Jeudi soir, bien bonne soirée. Conférence GameHotel à St Paul dans le Marais. C’est gratuit, il suffit de réserver et moi bien sur j’avais pas de place sur liste d’attente parce que ces derniers temps j’avais un peu la tête ailleurs et puis ils communiquent pas super bien. Bref j’attendais de voir, 40 personnes sur liste d’attente, je suis 25ème c’est jouable. Arrivé une heure avant je discute rapidement avec les têtes connues dans la cours intérieure; c’est fun cette sensation d’appartenance à une famille de discuter *enfin* avec les gens qui savent ce qu’est de faire un jeu. Sympa de se faire alpaguer afin de veinement tenter de m’extorquer mon stylet de DS pour la démo d’un prototype, par un developpeur que j’apprécie beaucoup. Pendant que je pète mes scores sur les mini jeux de Mario64, MonsieurLâm se faufile à l’intérieur. Je le capte et rencontre donc un des blogger que je lis le plus assidûment. L’impression que je pourrais discuter des heures avec lui. Sujet du jour: la PsPai finition céramique, les dernières vidéos de jeu qui tuent (Loco Roco je le veux purée; bon d’abord Kirby)… Mais c’est bientôt l’heure de rentrer et je n’ai toujours pas d’invit’. Mathilde est à la bourre et je dois récupérer la place d’Erwan, absent pour mon plus grand bonheur…lol A la dernière minute elle arrive et nous nous glissons dans le petit amphithéâtre rejoignant Lâm au deuxième rang, en train de s’encanailler sur Lumines. Je me retrouve aux milieux des journaleux :)
 
Mais quelle était donc cette conf ?? Juste deux des game designers les plus originaux du monde, qui viennent discuter à Paris; Tetsuya Mizugushi (Rez, Space Channel 5, Meteos/Lumines) qui travaille actuellement pour Microsoft sur un gros jeu et Keita Takahashi (Kataaaamari Damaaaciii), adulé aux Etats Unis et dont la conférence à la GDC 05 eu un impact formidable dans le monde du developpement (faire des jeux pour ne pas faire la guerre). Woaw.
 
Le débat s’engage en premier avec Mizugushi San, avec le maitre de cérémonie toujours aussi pro. J’ai pas pris de notes mais des choses me reviennent:
 
  • Il ne fait pas de distinction entre l’image et le son. Dès qu’il parle de l’un, il ajoute l’autre. Toujours. Je trouve ça très intéressant cette vision globale. C’est juste l’asset Audiovisuel, ya pas de démarcation. 10000% d’accord.
  • En créant Lumines il voulait cibler les casual gamers. Perso je pense qu’il voulait droguer la planète; l’addiction, le speed, cette émulsion chimique qui s’opère dans le corps lorsqu’on écoute la musique et déplace les cubes de son jeu à peine sorti mais déjà culte, l’obligeait à faire répéter les questions lorsqu’il jouait sur le plateau :D . Une partie multijoueur avec deux devs (dont un n’avait plus de batterie sur sa PSP, véridique et crise de rire dans la salle) dans laquelle Tetsuya se fait rinçer mettra fin à la démo jeu.
  • Un moment il attirait l’attention sur le fait que le jeu est un des rares domaines universel. D’où que tu viennes, tu peux jouer avec n’importe qui. "Comme en musique "me disais-je à cet instant…Quelques règles de base et après tout le monde peut le faire, en faire ensemble.
  • Il parlait également de ce nouveau fait, qu’on a une sorte de Multitask brain ;) capable d’être en rendez vous galant avec grand sourire tout en pensant au même instant à checker ses mails le soir où à ajouter un feed à son player rss. Mais complètement en tâche de fond, c’est ça le fait nouveau. C’est très intéressant, il ya sans doutes des choses à faire à ce niveau vis à vis du gameplay…
  • Facts> Rez: 25 personnes. Lumines: 6 personnes.
 
Bon perso son jeu Ninety Nine Nights m’emballe pas trop (je suis décidement allergique à l’Héroic Fantasy, aussi belle soit-elle), voir carrément pas mais bon, à suivre quand même.
 
Avant Takahashi San, nous avons le plaisir de retrouver Julien Merceron, directeur technique mondial chez Ubi (qui en se faisant racheter par EA risque de passer à la trappe un certain nombre de postes-doublons…/me sifflote).
Alors là personnellement, c’est le blocage. Après un type coool, qui parle doucement et calmement, touchant du doigt des idées fantastiques, là c’est le "Show must go on" de base, la voix californienne et la branlette technique. Les exemples choisis pour illustrer les bonds en avant technique ayant changés nos façons de jouer, ne sont pas des plus judicieux (Phantasy Star Online sur Dreamcast, MGS2 sur PS2, Halo et GTA sur Xboite) mais tout à fait dans l’esprit BIG BOTTOM d’Ubi/EA. Même physiquement j’ai l’impression que le gars est possédé, qu’il est passé de "l’autre côté". Je vous jure, le contraste avec les deux Japonais était saisissant.
 
Un pti intermède musical avec une séquence Blind Test avec un mec au Ukulele et son ordi portable à la rythmique, qui reprenait des thèmes connus de jeu. Man si tu me lis écris moi, ça me brancherais grave de t’accompagner avec ma basse :] Bien fun !
 
Arrive Mister Katamari. J’avais regardé sa Keynote à la GDTV et ce type devrait être président. De je sais pas, mais président ça c’est sur. Artiste, sculpteur avant tout, il commence par retirer ses grôles et ses chaussettes. Il ne parle pas anglais donc la traduction entraine une latence qui ajoute un pti côté surréaliste. C’est génial. Avec sa coupe au bol, son tshirt "pourri", pieds nus, les jambes tendus sur sa chaise en plastique orange (fait chier de plus avoir d’apn, vraiment), trop sympathique le gars. Ptin ce mec à fait un des jeux les plus originaux de ces dernières années. Et à le voir on se dit que, forcément. A des années lumières des game designers en chemise à carreaux fans de D&D…
Après une démo de la sequel de Katamari -qui n’était pas vraiment prévue- avec une bonne partie de la salle en train de chanter en cœur la musique du générique (style big band jazz/Franck Sinatra pour ceussent qui voit pas) :)) Un point soulevé m’a frappé et j’espère qu’il a frappé tout le monde. A la question posée "comment avait vous fait la musique ?" la réponse est:
 
  • "J’ai laissé faire le musicien. Il est intéressant d’avoir une grande liberté, de laisser courir l’imagination des autres. Pendant que moi j’avais une certaine idée de la musique, le musicien a crée sa vision. Il m’a apporté des choses dont je n’aurais pas pensé et vice versa. Les imaginations se nourrissent des autres et au final… ça marche !"
  • Autre point concernant le son, mais là c’est juste une constatation personnelle sur son pouvoir incroyable. Les gens regardent l’écran titre de Katamari. Il ya pleins de petites anims idiotes au style graphique déjanté. Ils sourient jusqu’aux oreilles. Les bruitages -tout aussi décalés- se déclenchent. Les gens rient. Ils rient, juste après les petits bruitages alacon, comme le marteau sur le genou ou l’électricité sur les cuisses de grenouilles en pure réaction physique. Voilà le niveau subconscient qui déclenche la réaction la plus profonde, et en l’occurrence celle de la joie: on éclate de rire. Seul le son le fait. J’aime m’en rendre compte, ça me conforte…Non je ne suis pas fou !
 
Voilà la fatigue et l’absence de note ne m’ont pas permis de récupérer plus d’infos que ça… Juste après c’était le deathmatch de design sur des gateaux avec d’un côté l’équipe Japonaise et de l’autre deux frenchies dont un mec de chez Factornews ;). Il fallait recréer un artwork de GTA San Andreas sur les gâteaux au chocolat (très bons d’ailleurs). Autant notre équipe française s’est attellée à la tâche avec sérieux, autant nos amis Japonais n’ont pas hésité: découpage du gateau en tranche, création d’un petit Ôji et le gateau se tranforme en Katamari Damacy qui roule sur un CJ à vélo en pâte d’amande… Le symbole est juste merveilleux :D
 
23h00. Pendant que d’autres se sauvaient en vitesse à la soirée Nintendogs, que certains faisaient tester leurs prototypes aux game designers du pays du soleil levant, je rentrais chez moi avec le sourire et l’envie toujours plus forte de travailler à rendre les gens heureux…ou drogués, voir les deux :))
Categories
Me Myself&I

tchi tchaaaa

Séquence tofs puisque j’ai plus d’apn et que j’avais besoin d’images récemment, j’ai vidé mes cds sur mon dur et je suis tombé sur des trucs pas mal. En tout cas de bons souvenirs.

Epoque esport. Je matais des matchs toute la soirée (j’ai vu des trucs d’anthologie !!!) en rentrant du boulot où je jouais le midi et le soir. CS of course. C’est sur ce site que j’ai croisé monsieurLâm enfin pas lui mais moi oui. J’avais pris ça en photo ça m’avait fait marrer en pensant à quand je la ressortirai. Gagné :)

Alors en fait je m’attendais à voir un trait rouge descendre du ciel et venir frapper ce pauvre immeuble. Oui j’ai été traumatisé par Akira. On peut voir le manque total de professionalisme avec ce bout de toit (doigt ?) en haut à gauche  >-<

 

Ce tag, je l’ai pris en photo parce que j’arrête pas de me demander quand et pourquoi écrire ça. Et qui. Il a été effacé peu après alors que ça faisait plus de 10 ans qu’il était là. Il n’y avait que lui sur tout le mur, un exploit en banlieue parisienne. Je suis sur qu’on l’a épargné pendant toutes ces années car ces simples mots nous renvoie à des milliers de choses…

 

Héhé…

 

Autoportrait rapide ya deux ans, par un beau jour d’automne. Je voulais garder un maximum du graph, d’où la pose grenouille. Ce mur était repeint en entier toute les deux semaines.

 

Voilà un dimanche matin classique d’après la soirée avec un pote. Sgoug, le pote d’ya 15 ans. Un pack de 6 chacun, deux trois grandes de 50, du ‘isky coca pour se finir, des clopes de la beu du rock and roll et on taille les gens, en matant des flims et autres mpg (no pr0n in here). Voilà le lendemain midi avec ses flatulences ("non merci, l’alcool me fait péter") et l’oeil qui colle. En général on se sépare vite, de toute façon la journée passe en trois secondes…

 

 

Alors ça c’est l’oeuvre d’un pitin d’enfoiré de pote graphiste super doué, qui fait du réalisme vraiment impressionnant, de la sculpture, à la peinture au dessin ou en 3d ou 2d numérique…Les panneaux font un mètre vingt de long à peu près. Je sais pas s’il l’avait vendu à cette expo mais je me suis dit qu’en attendant d’avoir le blé pour (euh 3000 je crois), ben je l’aurais en 1600*1200 :p

 

*effet spécial sonore de l’espoir avec une pointe de "on en a chié"*

Categories
Me Myself&I

Le fameux *coup de barre*

J’arrive plus là. Je me traine depuis une bonne semaine. Hier une amie m’a dit que mon teaser était pas vendeur et tout… Bon en fait je m’attendais pas à ce qu’elle me dise ça, pas du tout en fait. C’est plus ça qui m’a contrarié qu’elle me dise ce qu’elle pensait qui n’allait pas dans ma démo. En même temps elle bosse pour l’agroalimentaire alors même si je veux bien la croire, c’est quand même différent le jeu vidéo. Un peu quoi. Merde. Ca m’a terrassé quand même. Je sais qu’il faut que je sois debout là mais j’ai un peu mal quand même. Ca tourne, je vais où, je fais quoi…Hier soir j’ai pas mis de musique pendant 3 heures. Faut vraiment que je soit abasourdi pour que ça m’arrive.
 
Moralement je suis en plein désert depuis des mois. Pas de soutien en vue, nada, nib’, walou, queud’… Vu que j’essaie de faire le boulot dont j’ai envie quelquepart c’est pas grave, je suis occupé. Je préfère ça à qu’on vienne me casser les pieds "jeux vidéos gnagna gamin gnagna vrai boulot plutôt".
Mais  je ne peux m’empêcher d’avoir le blues parce que l’industrie fait mine que tout va bien alors que le malaise est profond, qu’on voit des tanks partout à la télé, dans MGS4, sur X360, que les gens autour de moi renonçent à leurs souhaits et se rangent, qu’il commence à faire froid et que je sens poindre l’automne et ses week-ends…
Et le temps presse, le temps presse. Déjà fin Septembre. Demain je m’achète une imprimante pour faire quelques envois bien propre. Faut que tout parte cette semaine mais c’est surtout qu’il me faut une réponse positive le plus vite possible. Je m’imagine le soir en train de signer en bas de chaque page de mon cdi signé dans la boite que je veux. C’est horrible d’en arriver là subconsciemment parlant.
Dans le même temps en même temps que je démarche je prends des renseignements concernant des ptis jobs pour dans quelques mois au cas où…:/ L’angoisse. Le chômage passé trois mois, vraiment je le souhaite à personne…
 
On me dit qu’il faut que j’ai confiance en moi mais putain, j’ai confiance en moi déjà, pour tenir. J’ai confiance en moi mais si ya personne autour pour me dire de temps en temps "ouais t’as raison d’avoir confiance en toi parce que ça tu le fait bien, ça etc.." ou "t’as raison d’avoir confiance en toi, d’ailleurs je vais te payer pour un job",  ben ma confiance en moi elle tient sur que dalle. Je la maintiens en vie tout seul alors forcément des fois elle est un peu fragile. Surtout quand il faut se mettre à nu et dire "salut c’est moi que vlà. Embauchez moi. Chuis l’meilleur", je me fais violence parce que je sais que je peux me faire annihiler à ce moment où je n’ai plus de garde.  L’époque est sans pitié. Je lis ce bouquin, Sweet Soul Music et c’est dingue parce que certains artistes, un peu dans une situation difficile (avoir quitté un job "ordinaire" pour faire celui dont ils "rêvent" et se retrouver en galère) et en parcourant les souvenirs je me dii que s’il n’avait reçu l’encouragement de telle ou telle personne, il n’aurait pas réussi. Mais aujourd’hui de toute façon ça ne sert à rien puisqu’en étant médiocre, on peut réussir (je pense à une soupe techno dont un pote a fait le clip en 3D…). L’effort et être laborieux pour être bon, ça sert quasi à rien faut juste être rusé dans la vie. Ca me fait mal au cul de dire ça mais je crois que c’est le cas… J’ai toujours fait en sorte d’en avoir rien à foutre mais des fois…
 
Anecdote: Une copine chez qui je vais diner. Joli blonde, proprio de son joli deux pièces, travaille depuis quasiment 10 ans, avec postes à responsabilités etc… Tout va bien. Bon il se trouve qu’elle change de boulot tout les un an et demi deux ans et là elle me sors, venant de trouver un cdi tout chaud, qu’elle va leur coller un congé maternité d’içi un an, qu’elle va faire un gosse et que c’est cool parce son mec -du moment si j’ose dire- est pété de thunes. Avec le pti rire de démon qui va avec. J’avoue j’étais over dégouted intérieurement. Moi qui l’estimait parce qu’elle se prenait en charge et était consciente qu’il fallait pas dépendre de l’autre. Ben pas trop en fait. 50’s style. Ok elle va garder son job et tout mais juste la réflexion genre "de toute façon j’ai une porte de secours en OR [une boite de pandore aussi parce elle, se coltiner un chiard pendant trois ans je la pense pas capable] et mon job en fait je m’en cogne un peu" ca m’a scié. 28 ans… Bon en même temps elle s’est fait niquer sur sa précédente relation. Ca sent la revanche.
 
 
 
Tout ça pour dire que je me sens seul après, même avec mes espoirs de Game Audio pour me tenir compagnie.
Rha ça fait du bien de vider son sac :D Ca va même mieux. Un peu.
Categories
Music

Portrait of Jaco

Je parle jamais musique, j’abuse. En fait à chaque fois que je veux me lancer dans un post sur un sujet, je peux partir pour 3 heures, ce qui n’est pas trop possible.
 

Je viens de finir le bouquin sur sa vie, "La vie extraordinaire et tragique de Jaco Pastorius" par Bill Milkowski. Quelle fin abominable. Quel bassiste. Beaucoup dises que c’est les drogues dont l’alcool qui l’ont tués. D’autres que ce sont les femmes (il en a eu trois), d’autres que ce sont les histoires qui en découlent (ne plus voir ses enfants une fois séparé)… Moi mon avis perso, c’est que c’est cette foutue religion qui l’a eu.
 
Parce que Jaco était un fervent catholique, son arrivée au sommet, le style de vie du show business (et j’imagine mi 70s) l’ont déboussolé. La religion s’insinue et crée cette sorte d’extrémisme qui fait que soit tu touches à rien de ce qu’on te propose, soit tu y vas pied au plancher. Soit tu pêches pas, soit tu pêches à donf. Le tout avec la culpabilité qui va avec. C’est tellement vrai pour d’autres artistes de cette époque que je comprends pas pourquoi  on le dit pas plus. C’est d’aillleurs pourquoi peu en sont sortis indemne.
 
Bref le père Jaco ne touchait à rien et jouait jouait jouait durant des heures, des tournées en Floride et son but de devenir le meilleur bassiste de la planète s’accomplissait, il avait une vingtaine d’années. Quel putain de culot quand même. Il était si énergique que quand il ne jouait pas de basse il faisait du sport, baseball, basketball etc… constamment. Une pile. Et puis en entrant chez Weather Report et dans la légende, il a commençé à boire. Macho man, bataille de celui qui encaisserait le mieux une cuite avec Joe Zawinul, etc… Le genre de conneries qu’aujourd’hui, les enfants du capitalisme ont testés avant la vingtaine. Mais quand t’as trainé ton cul de grenouille de bénitier dans les églises durant les 60s, tu testes ça à 30 ans. Et ça te ruine. Bingo. Autant il accomplira ses meilleures prestations bassistiques live à cette époque, autant il commence à débloquer car la vie de tournée n’est pas facile non plus. Sa femme et son enfant lui manque et quand il divorcera, cela l’emmènera à siffler encore un peu plus de bières. Et ainsi de suite. Sans compter ses extravagances (courir à poil sur scène, prendre un solo et démollir complètement le morceau, claquer les avances dans tout et n’importe quoi) le jazzrock étant de moins en moins côté, l’industrie du disque lui tourne le dos fin 70. Et Jaco de plonger dans la coke.
 
En même temps comme dis Mike Stern (guitariste et pote de Jaco) que j’ai vu au Parc Floral de Paris cette année que je me disais qu’il avait dû bien se mettre dans sa jeunesse vu la tronche, "a cette époque, TOUT les musiciens étaient cokés". En même temps c’est déjà mieux que l’héroïne qui trainait dans les années 40s. Il faut savoir que la coke/alcool font très bon ménage dans le sens qu’ils s’annulent plus ou moins et que du coup tu peux en prendre plein. Enfin j’ai pas testé mais à ce que j’ai pu voir, c’est ça. Oui c’est con. Mais c’est comme ça que les 80s vont passer pour Jaco et tant d’autres.
 
Jaco après avoir été au top du monde, tournées mondiales sur tournées mondiales, élu meilleur bassiste plusieurs fois, était durant les 80s un poivrot qui dormait dans les rues de New York, à moitié dingue à jouer au basket toute la journée avec les clodos du coin et à jouer de la basse le soir avec les potes qui voulait bien de lui dans les bars Jazz de la grosse pomme. C’est à dire de moins en moins. Car tout le temps bourré et sans aucune capacité à se gérer. Il finira défoncé par un videur un matin de 87 (Perte d’un œil, et de son bras gauche tellement il se fera tabassé la gueule).  Il mourra quelques jours plus tard, uns fois les machines débranchées.
 
 Je raconte ça parce que si vous avez entendu ses lignes, mélodies, cette façon unique de toucher la basse, cette dextérité, cette maturité, cette maitrise absolue de l’harmonie… C’est pas possible de l’autre côté, d’être à la masse, de finir comme ça. Ca colle pas. J’arrive toujours pas à le croire. Ce type aurait été libre dans sa tête, sans dogme religieux de merde (il s’est pris pour Jesus un moment), il aurait surmonter ces histoires et ces moments difficiles de la vie. Et en 2005, qu’est ce qu’il nous ferait ?.. Dommage. En tout cas il nous a laissé des morceaux de fou. Et à chaque fois que j’ai un peu mal au poignet sur ma basse je me dis "mais genre, regarde ce petit fluet de Jaco qui te owne en résistance; vazy bouges" et je me remets à bouger mes doigts, avec une petite pensée pour ce grand homme.
 
Peace man.
Categories
Audio&Games

Get by

Rag Doll Kung Fu, c’est le projet d’un mec de chez Lionhead, monsieur Marc Healy. C’est un jeu de stomb pour faire dans le succinct. J’ai pas tout compris comment ça fonctionnait mais ça à l’air bien fun. Multijoueur sur un PC via le branchement de plusieurs souris usb, bien vu ! Ca sort incessamment sous peu, à moins de 20 euros. Sur Steam, via Valve. Autant installer Steam juste pour l’acheter peut paraître un frein, autant l’idée en soi me semble excellente. S’affranchir, s’affranchir nous devons. Lisez donc ce résumé de Greg Costikyan game designer et consultant, sur l’industrie du jeu. Tout est dit. Yapluka. Dans la partie 3, à paraître.
 
 
Pour ceussent qui veulent du français, et en substance exactement la même chose, l’article d’Olivier Lejade sur Factornews. Factornews qui n’a pas fait dans la dentelle concernant le test de Fahrenheit. Le scénar’ semble assez abracadabrant mais bon jveux y jouer, jveux y jouer jveux y jouer. En plus j’ai le pad PS2 qui va bien sur mon paiçai, nickel.
 
La polémique PSP. Perso, j’adhère au discours de kwyxz et des fois je comprends pas comment Sony fait. Rien que pour le mémory stick je l’achèterais pas cette console. Autant en software je suis plus cool, autant en hard je hais les formats proprios. Erwan a manqué de poil à gratter sur ce coup là mais c’est pas tant lui que l’accueil général de la presse qui m’a semblé bien…sympa. Une console de jeu sert avant tout à jouer. L’essence du jeu, c’est le gameplay, pas un superbe écran. Dingue ça…
 
Pendant ce temps, dans le petit monde de WoW…:p